Défi acadien 2020

Nouvelle expérience patrimoniale francophone sur les traces des Acadiens en France

Port de Le Palais, Belle-Ile-en-Mer (auteur Patrice78500, licence CC BY-SA 3.0)
Port de Le Palais, Belle-Ile-en-Mer (auteur Patrice78500, licence CC BY-SA 3.0)

Une opportunité unique

Découverte des deux plus importants sites acadiens en France, où la mémoire de l'Acadie est encore bien vivante : Belle-Ile-en-Mer, Châtellerault et sa région, en passant par Nantes.

Un concept participatif original

Groupe limité à 24 participants francophones répartis en trois ou quatre équipes intergénérationnelles et transatlantiques, chargées de relever des défis et de résoudre des énigmes pour marquer des points.

Une expérience patrimoniale

En quête d'authenticité et de convivialité, au contact des experts du patrimoine et des associations locales.

découvrez le défi acadien

Dates du Défi acadien : 18 au 23 juin 2020

Organisateur : Francophonie sans frontières,

en partenariat avec la fédération France-Québec francophonie

Découvrez les temps forts du Défi acadien 2020.

relevez le défi acadien

Ouverture des inscriptions le 1er octobre 2019 (préinscriptions possibles : voir ci-dessous).

Tarif* fixé à 950 € / 1400 CAD (selon le taux de change), garanti jusqu'au 31 décembre 2019.

Tarif* réduit à 450 € / 660 CAD (selon le taux de change), pour les participants âgés de 18 à 35 ans le 18 juin 2020.

Participation limitée à 24 personnes majeures, dont dix de 18 à 35 ans.

* Tout est compris, à l'exception de l'acheminement jusqu'à Nantes (lieu de départ et de retour du Défi acadien 2020), de trois repas du soir (sur cinq), des boissons et des extras, à la charge des participants.

 


Vous pouvez vous préinscrire dès maintenant, sans engagement, en indiquant par courriel vos nom, prénom, nationalité, date de naissance, lieu de résidence et adresse de courriel au responsable du Défi acadien 2020 ci-dessous.
L’ordre d’arrivée des courriels fera foi.

Conditions d'utilisation de vos données personnelles :

(Règlement UE 2016/679 sur la protection des données personnelles). En renseignant ce courriel, vous acceptez que Francophonie sans Frontières mémorise et utilise vos données personnelles.  Conformément à la loi Informatique et libertés du 6 janvier 1978 et au Règlement Général sur la Protection des Données de 2018, l'organisateur s’engage à ne pas divulguer, ne pas transmettre, ni partager vos informations avec des tiers. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, de limitation, de suppression et d’opposition sur vos données personnelles que vous pouvez exercer selon les modalités décrites dans la politique de confidentialité accessible sur notre site.

 

responsable du défi acadien 2020

Jean-Marc Agator, Francophonie sans frontières, Responsable Patrimoine francophone :
Courriel : jma@cheminsdelafrancophonie.org ; tél. +33 7 83 11 42 40

 

 

rappel historique : Pourquoi rencontre-t-on des Acadiens en France ?

Carte des déportations et des migrations acadiennes (auteur Quiet kiai, licence CC0)
Carte des déportations et des migrations acadiennes (auteur Quiet kiai, licence CC0)

D'origine française et de religion catholique, les Acadiens vivaient depuis le 17ème siècle sur le territoire de l'actuelle Nouvelle-Ecosse. Leur économie était prospère, fondée sur la culture des terres endiguées et fertiles des marais du fond de la baie française (actuelle baie de Fundy). En 1755 et 1756, malgré une neutralité affichée lors du conflit colonial entre Français et Anglais, ils furent déportés massivement par les autorités anglaises vers la Nouvelle-Angleterre. De nombreux Acadiens avaient pourtant réussi à s'enfuir dans les bois et à survivre clandestinement sur le territoire de l'actuel Nouveau-Brunswick. Une partie d’entre eux s'étaient réfugiés à Québec et dans les deux îles encore sous souveraineté française, l’île Royale (actuelle île du Cap-Breton, Nouvelle-Ecosse) et surtout l’île Saint-Jean (actuelle Ile-du-Prince-Edouard) …

Pour connaître la suite, voir l'article de Jean-Marc Agator Les réfugiés acadiens en France.